PRP et muscle

PRP et muscle

Les lésions musculaires représentent 30% des blessures sportives.

Et parallèlement ces lésions surviennent presque exclusivement à l’occasion de la pratique d’une activité sportive.

Quel est donc le problème ?

Très schématiquement on peut distinguer les lésions musculaires mineures où l’on peut reprendre la course à pied à 15 jours et les lésions musculaires majeures où la reprise complète du sport ne pourra se faire avant 60 jours.

Donc la prise en charge initiale des lésions musculaires majeures est capitale. 

Jusqu’à présent elle se limitait à l’évacuation précoce d’un éventuel hématome suivi de séances de rééducation.

Force est de constater que cette prise en charge était longue et tenait le sportif longtemps éloigné des terrains de sport.

Ainsi le défi posé aux médecins du sport a bien été de trouver un traitement permettant une reprise plus rapide de l’activité sportive tout en évitant les récidives.

Injection intra-musculaire de PRP

PRP et Muscle : Une récupération plus rapide.

L’intérêt des injections de PRP est de pouvoir réduire le délai de reprise du sport pour les lésions musculaires majeures. 

Ainsi en apportant des facteurs de croissance au sein de la lésion musculaire on diminue le temps de cicatrisation tissulaire.

C’est pratiquement le seul cas d'”urgence” en matière de PRP, car c’est la principale difficulté : réussir à injecter suffisamment tôt. Idéalement le geste se fera entre J2 et J5 de l’accident musculaire.

PRP et Muscle : Des récidives moins fréquentes.

Car c’est l’autre intérêt des injections de PRP après accident musculaire. Les facteurs de croissance libérés par les plaquettes accélèrent la cicatrisation. Et leur association à une rééducation précoce permet d’éviter les récidives.

En pratique

Une seule injection est nécéssaire, réalisée sous guidage échographique. Bien sûr s’il persiste un hématome au moment de l’injection de PRP on l’évacuera par ponction préalablement.

Je complète le traitement par la pose d’une contention souple par k-taping.

Une période de repos de 48 heures après l’injection doit être observée.

Le patient pourra débuter une rééducation douce assez rapidement 3 à 5 jours après le geste.

Lorsque les séquences injection de PRP et rééducation ont été bien menées, on proposera une reprise progressive des activités sportives dès 15 jours après le traumatisme sportif.