PRP et coude

PRP et coude

  • Les épicondylites (tendinites du coude) ou Tennis Elbow, qu’elles soient fissurées ou non, qu’elles soient calcifiées ou non, peuvent bénéficier d’un traitement par PRP
PRP et Coude

Après une asepsie rigoureuse de la zone d’injection, j’utilise la technique du needling, c’est à dire que je vais forer le tendon atteint avec l’aiguille, sous contrôle échographique, et en retirant l’aiguille du tendon j’injecte progressivement le PRP.

L’injection est assez rapide et peu douloureuse en raison de l’application de froid par cryothérapie juste avant l’injection.

Je mets en place une contention souple par taping en fin de séance afin de soutenir l’articulation.

La rééducation devra être commencée à 10 jours.

  • Les épitrochléites ou Golf Elbow, seront prises en charge de la même façon, l’injection de concentré plaquettaire se faisant alors au niveau du compartiment médial (interne) du coude.

La rééducation de ces tendinopathies répond à un protocole nord-américain spécifique qui sera remis au patient et devra être communiqué à son kinésithérapeute.

  • L’arthrose du coude peut aussi bénéficier d’un traitement par PRP.

L’injection se fait alors en intra-articulaire sous contrôle échographique