La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Dr Frank Fontvielle

Médecin du Sport

Dr Frank FontvielleDr Frank Fontvielle

 

RDV au 09 82 61 39 09

ou 

ACTUALITES

Suivez moi sur :

Le cabinet médical du Docteur Fontvielle vous accueille

au Point Médical à Dijon

Médecine du Sport, PRP, Ostéopathie, Mésothérapie

Les injections de PRP

 

Qu’est-ce que le PRP autologue ?

Le Plasma Riche en Plaquettes est une fraction de plasma obtenue à partir d’un sang autologue (le sang du patient) avec une concentration augmentée en plaquettes.

Lorsqu’on centrifuge le sang, on sépare les globules du plasma riche en plaquettes (PRP) que l'on utilisera.

Le plasma et les plaquettes contiennent des protéines que l’on appelle « facteurs de croissance » qui vont stimuler la cicatrisation cellulaire.

 

Depuis quand utilise-t-on le PRP ?

Cette technique a été principalement développée par Marx en 1998 pour la chirurgie maxillo-faciale.

Anitua l’a utilisé dès 1999 pour l’implantologie.

Mais aussi les chirurgiens plastiques américains dès 2004.

En ce qui concerne l’appareil locomoteur, les premiers résultats ont été publiés en 2006 par l’américain Alan Mishra dans le traitement des épicondylites (tendinites du coude) et par l’espagnol Miguel Sanchez en 2007 dans le traitement des tendinites d’Achille

 

Tout le monde peut-il en bénéficier ?

Tout le monde peut en bénéficier depuis le sportif de haut niveau jusqu’à « Monsieur et Madame tout-le-monde ».

 

Y a-t-il des contre-indications ?

Les maladies des plaquettes (Thrombopathie), ou s'il y a un processus infectieux ou tumoral sur le site où l’on doit injecter.

 

Comment fabrique-t-on ce PRP ?

A l’aide d’un système à double seringue (ACP d’Arthrex) on prélève 15 ml de sang que l’on va centrifuger pendant 5 min. Puis, grâce à cette double seringue, on recueille le plasma riche en plaquettes autologue sans qu’il soit contaminé par les globules rouge ou les globules blancs. C’est un pur PRP qui est ensuite injecté immédiatement.

Retrouvez les différentes étapes de la procédure au cabinet

 

Pour quelles pathologies recommande-t-on ces injections ?

  • les tendinites ou ruptures tendineuses
  • les déchirures musculaires
  • les entorses ou lésions ligamentaires
  • l’arthrose