La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Dr Frank Fontvielle

Médecin du Sport

Dr Frank FontvielleDr Frank Fontvielle

 

RDV au 09 82 61 39 09

ou 

ACTUALITES

Suivez moi sur :

Le cabinet médical du Docteur Fontvielle vous accueille

au Point Médical à Dijon

Médecine du Sport, PRP, Ostéopathie, Mésothérapie

PRP et CHEVILLE

- L'injection de PRP dans le tendon d'Achille donne d'excellents résultats sur les tendinites d'Achille rebelles ou en post-opératoire afin d'accélérer la cicatrisation.

Après une anesthésie de surface, le plasma est injecté directement dans le tendon au niveau de la lésion qui est repérée par échographie.

 

Le praticien réalise un needling c'est à dire qu'il va forer le tendon avec l'aiguille, le PRP est ensuite injecté au fur et à mesure qu'il retire l'aiguille. 

L'intervention est un peu sensible, mais assez rapide.

Le patient quitte le cabinet en marchant, il n'est pas nécessaire de prévoir de béquilles

Il est important de se reposer dans les 48 heures qui suivent l'injection. La rééducation chez le kinésithérapeute est débutée à J10.

 

- L'injection de PRP dans l'arthrose de cheville donne elle aussi des résultats intéressants, avec une amélioration très nette du ressenti algique et une augmentation du périmètre de marche à 3 mois.

Le plasma est alors injecté en intra-articulaire sous contrôle échographique.

La marche est immédiatement possible après l'injection mais le patient devra la limiter pendant 48 heures.

Là aussi la prise en charge dans un 2ème temps par le kinésithérapeute est indispensable.

 

- L'entorse de la cheville n'est certainement pas une indication première des injections de PRP. Cependant, certains confrères les utilisent avec succès chez des sportifs de haut-niveau afin d'accélérer la cicatrisation et de permettre de débuter la rééducation plus rapidement. 

Dans ma pratique 2 patients ont bénéficié d'injections de PRP pour des séquelles d'entorse externe de la cheville. Ces injections ont permis de passer un cap algique et de reprendre la rééducation. A 3 mois, les patients étaient satisfaits voire très satisfaits du traitement.